« Trudi Montag grandit dans un petit village d'Allemagne, à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Naine, elle apprend peu à peu à survivre à la violence du regard des autres. Mais en des temps troublés, le pire reste à venir… Ursula Hegi dresse le tableau lyrique et foisonnant d'une communauté ordinaire aux prises avec le mal. Bouleversant. » Sophie Pujas, Transfuge, automne 2007.

Si vous avez aimé Les Disparus de Daniel Mendelsohn ou Seul dans Berlin de Hans Fallada, je vous recommande la lecture de Trudi la naine d'Ursula Hegi.

« Trudi m'autorisait à montrer les choses que personne ne voulait voir. » Ursula Hegi.

Pour mieux connaître l'auteur de ce grand roman, un entretien exclusif de Sophie Pujas sur le site du magazine Transfuge.

Bonne lecture.

Emmanuelle Collas.